Simplicity is so hard

Publié le par La rue des podiums

whiteskrit-patrick demarchelier-copie-1Crédit photo : Patrick Demarchelier

 

La chemise blanche, basique incontournable, est l’emblème de la simplicité et de la « chic (but sexy) attitude ».

Mais …

Trouver LA chemise impeccable résulte d’un long parcours du combattant semé d’embuches. C’est simple (haha) certaine(s) la cherche(nt) encore

 

Alignées sur le portant des dizaines et des dizaines de candidates attendent d’être sélectionnées par une future propriétaire avec laquelle une grande histoire d’amour s’installera (ou pas)…

mario testino vogue 169 bCredit photo : Mario Testino


 

1er face à face, la présélection s’impose. La vraie chemise blanche est donc par définition blanche. Riez…mais sachez que déjà, à ce stade, l’affaire se complique.

Le blanc (le vrai) ne permet pas l’approximation, pour le voir s’illuminer et rayonner, la matière doit être d’une qualité sans nom. Seulement malheureusement c’est souvent que de nombreuses participantes ne franchissent pas cette étape.

 

white shirt and jean

Coton papier cigarette ou coton façon carton, c’est au choix !

Notez tout de même que le second, soit le coton carton est un GRAND classique des « designers » de chemises blanches. L’exercice de conception d’une chemise blanche ne doit pas être jugé assez créatif par ces derniers qui ont tendance à bâcler leur boulot…  En mal d’inspiration, la chemise blanche évoque irrémédiablement le strict de  l’uniforme du travail !  Du coup, ils la dotent d’un col étranglé et sans fantaisie, de boutons insipides, d’une coupe approximative et le tout taillé dans une matière dopée à l’amidon.

 

Mais d’autres fois,

lydia-white-shirt-garance dore-copie-1

Crédit photo : Garance Doré

 

 

La matière est douce et le blanc est blanc, le regard se pose enfin sur l’essence de la chemise. Une ligne, un pli, un détail ou une absence de détails, toute l’histoire que le créateur (the good one) a bien voulu nous raconter avec cette chemise défile enfin sous nos yeux…

 

the sartorialistCrédit photo : The sartorialist

Mais la force de la chemise blanche c’est son pouvoir de métamorphose, telle une page blanche elle permet d’être transformer à l’envi et à la femme de se réinventer encore et encore…


Steven-Meisel-and-Viktoriya-Sasonkina16Crédit photo : Steven Meisel


 

Comment faire la bonne rencontre ? Essayer, essayer un maximum de chemises blanches, et un jour… « L’élue » s’imposera alors, comme une évidence…

 

greg kadel-chemise blancheCredit Photo : Greg Kadel

J’ai suivi, approuvé et adopté le retour du serre-tête, le port du headband ou des barrettes mais pour le port de la collerette, je dis fausse bonne idée !!

 

Publié dans En mode

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Magali 25/01/2010 15:07


la Chemise blanche, c'est le créneau de Anne Fontaine et de toutes les nanas qui piquent la chemise de leur mec pour s'en faire une liquette:-)!! Très joli sujet en tout cas!!
Magali


La rue des podiums 26/01/2010 11:21


Anne Fontaine, ça me rappelle qu'il y a quelques années j'avais investi... mais que la fantaisie du col (immense ) avait fini par me lasser et je l'ai taillé façon col mao... No comment!
Merci pour l'article.


Elsy 24/01/2010 09:33


Tu as raison, c'est finalement les choses qui paraissent les plus simples qui sont les plus difficiles à dénicher! Car là, on parle d'intemporalité de la chemise, celle qui nous accompagnera une
bonne partie de notre vie...
Je ne l'ai toujours pas trouvé d'ailleurs, cette fameuse chemise!
Chouette article miss ;-)


La rue des podiums 26/01/2010 11:20


Je te rassure, moi aussi, je cherche encore...